Faux profils Facebook : vers une détection automatique


Il faut bien l’avouer : de plus en plus de faux profils voient le jour sur Facebook. Simple jeu pour certains, véritable stratagème criminel pour d’autres, avec, entre autres, harcèlement et chantage comme conséquences possibles pour la personne usurpée.

Sans vouloir virer paranoïaque, voici quelques explications sur les modes opératoires des usurpateurs et quelques astuces pour éviter de se retrouver dans cette situation.

Comment votre profil Facebook peut-il être usurpé?

Plusieurs cas sont envisageables :

  • vol du mot de passe,
  • récupération du mot de passe par phishing,
  • usurpation par création d’un nouveau compte à votre nom.

Vol du mot de passe Facebook

Le premier cas relève du vol pur et simple de votre compte Facebook.

Pour ce faire, une seule porte d’entrée : votre mot de passe. Soit il est trop faible, soit vous l’avez laissé trainer quelque part. Le voleur se connecte sur votre compte, change votre mot de passe et vous voilà dépossédé de votre compte Facebook. Et le voleur a désormais accès à tous vos contacts et autres informations personnelles stockées sur Facebook.

Récupération du mot de passe par phishing

Vous savez le phishing… Vous recevez un mail, apparemment de Facebook. Ce mail vous demande de vous connecter à votre compte pour différentes raisons, au choix :

  • activer le dislike button (si vous nous suivez, vous savez qu’il n’existe pas),
  • renseigner votre carte bancaire pour bénéficier d’une réduction de 20% sur une sélection d’articles,
  • installer une application qui vous indique les personnes regardant votre profil (cette application n’a jamais existé sur Facebook),
  • votre compte a été désactivé, vous devez vous reconnecter pour réactiver votre compte,
  • votre compte a été utilisé sur un matériel non identifié (possible, mais vous ne recevrez jamais un tel mail pour vous l’indiquer),
  • vous avez été taggué sur Facebook…
  • Malheureusement, le lien présent dans le mail renvoie vers une fausse page, vous renseignez votre pseudo et mot de passe, et la page ne se charge pas. Vous vous dîtes que ce n’est pas bien grave. Dommage, les pirates viennent de récupérer vos identifiants et peuvent se connecter et usurper votre compte.

Dans ce cas, allez sur la page officielle de Facebook et connectez-vous le plus rapidement possible afin de changer votre mot de passe avant que les pirates prennent possession de votre compte.

Usurpation par création d’un nouveau compte à votre nom

Il s’agit du cas où une personne s’inscrit sur Facebook avec votre nom.  Evidemment cette situation existe et n’est pas interdite sur Facebook, qui doit traiter les cas des homonymes.

Mais ici, cette personne subtilise vos photos et les utilise pour son compte. Cette personne mal intentionnée ira même pousser le vice jusqu’à collecter des informations personnelles pour trouver les réponses aux questions de sécurité posées par Facebook pour prouver que son compte est bien l’authentique.

Cette personne se fait passer pour vous, contacte et subtilise vos contacts, vous êtes dans la panade pour prouver votre véritable identité.

Pour ce dernier cas, très fréquent, le réseau social Facebook est actuellement en train de tester une nouvelle fonctionnalité consistant à détecter de façon automatique toute usurpation d’identité sur leur site et à avertir les utilisateurs usurpés. Cette détection se ferait par analyse des photos présentes sur le compte original et le compte usurpateur.

Lorsqu’un faux compte est détecté, le propriétaire du compte original reçoit un message de Facebook lui demandant de confirmer ou infirmer l’usurpation.

Cette nouvelle fonctionnalité est apparemment déployée sur plus de 75% des comptes dans le monde et devrait voir le jour de façon officielle très prochainement.

Reste à voir comment seront traités les plaintes, certains ont déjà eu l’expérience de voir leur compte bloqué alors que le compte de l’usurpateur demeure lui bien actif…

Avant de pouvoir compter sur les nouvelles fonctionnalités de Facebook, nous vous conseillons de suivre ces quelques conseils simples :

Réglez au maximum vos paramètres de confidentialité

C’est une évidence, nous vous l’avons déjà dit mais… Ne laissez visible vos publications et photos qu’à vos contacts uniquement et encore… Certains contacts peuvent être peu fiables, alors filtrez !

N’utilisez pas un mot de passe commun

Encore une évidence, mais surtout pour Facebook, optez pour un nouveau mot de passe, sécurisé.

Evitez d’ajouter des célébrités dans vos contacts

Avoir des vedettes dans vos contacts peut vous faire mousser et épater la galerie, mais il faut savoir que bon nombre de ces profils sont des fakes. Leur but : amasser de l’information, pour peut être pourquoi pas, l’utiliser de façon malveillante par la suite.

Changez votre nom

Même si c’est interdit par Facebook, plus de 80 millions de compte Facebook existent sous une mauvaise identité.

Arrêtez de géolocaliser vos photos

La géolocalisation indique les coordonnées (latitude, longitude) où vos photos ont été prises. Un simple clic droit sur votre photo et un affichage des propriétés permet d’afficher ces coordonnées si vous ne n’avez pas désactivé la géolocalisation sur votre appareil photo ou téléphone.

Attention, pour les photos déjà prises, il est trop tard…

Mentez sur votre âge

Un des points d’entrée pour voler votre identité est votre date de naissance, donc rusez et indiquez une fausse date. En plus cela évitera les centaines de joyeux anniversaires sur votre mur, seuls les vrais proches auront le privilège de vous souhaiter votre anniversaire !

Ne stockez aucune information bancaire sur Facebook

Certaines applications Facebook nécessite d’enregistrer vos coordonnées bancaire sur Facebook. A ne surtout pas faire !

Ne donnez pas trop d’informations

Evitez de dévoiler où vous partez en vacances, de laisser des détails sur les photos, telles des plaques d’immatriculation, l’endroit où vous posez les clés de la voiture… Evitez également toute sorte d’indices qui permettraient à une personne mal intentionnée de trouver des informations typées « questions de sécurité » (nom de naissance de votre mère, endroit de votre lune de miel…).

Enfin, conseil ultime, si tout cela vous pèse, supprimez votre compte Facebook. Si vous êtes intéressé, nous expliquons toute la manipulation ici.

Evidemment la plupart de ces conseils peuvent s’appliquer aux autres réseaux sociaux, alors .. Prudence !

Et si vous souhaitez savoir si un de vos contacts est un usurpateur, alors suivez ces conseils.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.